[Interview] En appui de la communication, entre veille et analyse, le parcours

damien_rose2

Damien Rose, membre du comité de direction de Data-Observer

Questions à Damien Rose, Associé chez Data-Observer

La communication, la veille et l’analyse doivent être considérées comme trois activités distinctes, ayant chacune leurs spécificités, leurs enjeux et leurs savoir-faire. Elles se complètent, elles coexistent même dans un cycle perpétuel d’optimisation mais elles ne seront jamais pour autant confondues.

Damien Rose le sait et le revendique. Avec une dizaine d’années d’expérience dans le secteur, il a rejoint Data-Observer, spécialisée dans la veille du web, au premier trimestre 2016, dans le cadre de sa fusion avec Entre les lignes, spécialisée dans l’analyse médias, qu’il dirigeait auparavant.

Comment s’est construit ton parcours, entre communication, veille et analyse ?

Depuis mes débuts, j’évolue dans le secteur de l’information et de la communication. Je n’ai jamais été directement dans l’action de communication, mais toujours dans la gestion et l’analyse des informations. J’ai vu les pratiques évoluer, les possibilités s’étendre notamment grâce à la technologie, pour répondre aux besoins.

« …la curation de différents fils d’informations »

J’ai débuté ma carrière chez Dow Jones Telerate, où nous proposions à nos clients un outil d’information financière basé sur une logique de curation de différents fils d’informations. A l’époque, l’objectif principal était simplement de réunir des contenus pertinents au sein d’une même plateforme, en s’appuyant sur quelques sources de presse incontournables en la matière, enrichies avec différents indices de cotations et d’évolution des cours boursiers.

« …entrer pleinement dans le monde de la veille. »

Par la suite, j’ai travaillé pour Presse+, qui était en son temps une des références en matière de veille médias, print, radio, TV, présente aux quatre coins du monde avec des bureaux sur chaque continent. On dépassait alors la logique de curation de contenus, qui s’appuie souvent sur un référencement des sources pertinentes, pour entrer pleinement dans le monde de la veille, qui a pour unique but d’identifier les contenus pertinents qui évoquent un sujet ciblé, quel que soit la source d’information. Par exemple, à des fins de suivi de l’activité économique, on privilégiait la presse quotidienne régionale à la presse nationale parce qu’elle avait souvent un temps d’avance sur l’actualité locale des entreprises. L’information y était donc plus pertinente, même si le choix de la source peut sembler étonnant. Et au-delà de cette sélection intelligente de l’information, Presse+ avait lancé un département d’analyse pour étudier la visibilité et les messages qui émanaient des informations collectées. 7 ans après mon arrivée chez Presse+, la société a été cédée et nous avons décidé de créer, avec quelques anciens collaborateurs, notre propre entreprise, cette fois-ci spécialisée uniquement dans l’analyse de l’information.

Logo entre les lignes

Logo de la société Entre les lignes

« …la valeur ajoutée reposait sur l’analyse fine de l’information. »

Entre les lignes ne fait que de l’analyse média. Bien souvent, ce sont nos clients qui nous fournissent les informations à analyser. Toute la valeur ajoutée de notre prestation repose sur l’analyse fine de ces informations : savoir quels sont les sujets évoqués bien sûr, mais aussi distinguer les articles avec une simple mention de ceux entièrement consacrés à nos clients, percevoir la manière dont leur image est impactée et le contexte dans lequel l’information est produite. Avec une équipe conséquente de chargés d’études et de codificateurs, nous répondons à nos clients en leur proposant du sur-mesure, en fonction de leurs besoins et de leurs budgets. Nous avons beaucoup travaillé dans l’univers du luxe avec de nombreux clients prestigieux comme Chanel, Hermès ou encore Moët & Chandon. C’est d’ailleurs dans ce cadre que j’ai sollicité pour la première fois Data-Observer en 2010, puisqu’un de nos clients souhaitait progresser dans sa veille du web. Au fil des années qui ont suivi, cette prépondérance du web s’est accrue et c’est pourquoi, lorsque l’occasion s’est présentée l’an passé, nous avons choisi de fusionner avec Data-Observer. Entre les lignes et son expertise perdurent aujourd’hui chez Data-Observer.

Comment considères-tu le positionnement actuel de Data Observer ?

Il y a quelques mois encore, à mes yeux, Data-Observer était avant tout une technologie performante de collecte d’informations sur le web. Cela dit, si la prestation était de qualité, c’est aussi parce que dans leur approche de la collecte du web, l’humain n’a jamais complètement disparu des radars. Ici, je retrouve cette philosophie chère à Entre les lignes consistant à fournir un travail entièrement abouti, vérifié, à nos clients.

Chez Entre les lignes, j’assurais souvent personnellement un ultime contrôle qualité de chaque analyse pour être sûr qu’elle réponde au besoin. Chez Data-Observer, chaque collecte bénéficie de ce travail d’ajustement, de nettoyage, d’optimisation, pour ne garder que les informations répondant au besoin du client. En ce sens, Data-Observer est plus qu’une technologie, c’est une solution, dont la qualité est assurée par une équipe de chargé d’études qui veille au bon déroulement de chaque dossier.

« Beaucoup de professionnels de la communication ou du marketing s’appuient encore sur des outils de collecte d’informations automatisés qui sont souvent décevants »

Je pense que le temps joue en notre faveur en ce sens où encore aujourd’hui, beaucoup de professionnels de la communication ou du marketing s’appuient sur des outils de collecte d’informations automatisés qui sont souvent décevants et ne répondront jamais à tous leurs besoins, ne serait-ce qu’en matière de collecte, et encore moins en matière d’indicateurs qualitatifs. Data-Observer a la volonté et les compétences nécessaires pour proposer des collectes d’informations et une analyse de qualité sur le web. Dans le cadre de sa fusion, Entre les lignes a apporté à Data-Observer une expertise forte et une équipe expérimentée sur l’analyse des médias.

Nous sommes donc en mesure de réunir aujourd’hui au sein d’une même prestation la veille et l’analyse sur tous les types de médias. Et nous travaillons déjà depuis quelques mois sur l’intégration d’autres types de données, entres autres celles provenant directement de nos clients, pour enrichir encore ce spectre d’information et approfondir nos analyses, notamment en matière de retour sur investissement. Puisque les canaux d’informations et d’échange se multiplient, la veille et les analyses évoluent, et Data-Observer, au travers de son département R&D, cherche au quotidien à anticiper ces évolutions. Je suis confiant et enthousiaste en ce qui concerne l’avenir.